Endoscopy 2014; 46(07): 733
DOI: 10.1055/s-0034-1377780
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de Jeong-Seon JI et al., pp. 598

Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
30.Juli 2014 (online)

 

Jeong-Seon Ji, Seung-Woo Lee, Tae Ho Kim, Young-Seok Cho, Hyung-Keun Kim, Kang-Moon Lee, Sang-Woo Kim, Hwang Choi. Comparison of prophylactic clip and endoloop application for the prevention of postpolypectomy bleeding in pedunculated colonic polyps: a prospective, randomized, multicenter study.

La polypectomie des polypes pédiculés expose à un risque d’hémorragie de 1 à 5 % en fonction de la taille du polype. La largeur du pédicule est également un facteur de risque, même s’il est de fait souvent relié à la taille du polype. Plusieurs méthodes ont fait la preuve de leur efficacité dans la prévention des hémorragies post-polypectomies mais aucune n’a été montrée comme supérieure à une autre.

Dans cette étude multicentrique prospective randomisée menée en Corée, 203 polypes de plus de 1 cm de diamètre et possédant un pédicule d’au moins 5 mm de diamètre ont été réséqués après l’installation à la base du pédicule et après randomisation, soit de clips, soit d’une endoloop. Quatre-vingt-dix-huit polypes étaient clippés avec du matériel Olympus HX-610-090L (nombre moyen de clips 1,5 ± 0,7) et une endoloop Olympus MAJ-340 ou MAJ-254 était installée au pied des 105 autres polypes. Les caractéristiques des malades et des polypes (taille, siège, largueur du pédicule, histologie) et l’expérience des opérateurs „n’étaient pas différentes dans les deux groupes. La polypectomie était réalisée selon un mode endocoupe classique. Il y avait 7 échecs de pose dans le groupe endoloop mais aucun échec dans l’autre groupe. Les durées moyennes des gestes étaient équivalentes dans le groupe clips (5,3 ± 4,9 mins) et dans le groupe endoloop (6,9 ± 4,0 mins). Une hémorragie allait survenir dans 5,1 % des cas (n = 5) après pose de clips et dans 5,7 % des cas (n = 6) après pose d’une endoloop. Dans 2 de ces derniers cas, la pose de l’endoloop avait été un échec. L’hémorragie était immédiate 4 fois sur 5 dans le groupe clips et 5 fois sur 6 dans le groupe endoloop. Il y avait 4 hémorragies (4,1 %) dans le groupe des patients chez qui la pose de l’endoloop avait été possible. Toutes les hémorragies immédiates étaient traitées avec succès par pose de clips ou coagulation au plasma argon. Une hémorragie retardée survenait dans chacun des groupes à respectivement 31 hs et 24 hs. La non infériorité de la pose de clips ne pouvait toutefois pas être confirmée du fait de la faiblesse de l’échantillon. Un pédicule large et un échec de la méthode préventive choisie étaient significativement associés à un risque hémorragique plus élevé (respectivement, p = 0,006 et p = 0,048).

Au total, cette étude confirme l’efficacité probablement équivalente de ces deux méthodes dans la prévention des hémorragies après polypectomies pour polypes pédiculés. L’avantage “de fait” des clips est liée à l’absence „d’échec de leur pose à titre préventif. En cas d’échec de l’une ou l’autre de ces méthodes, la pose de clips à titre curatif ou la coagulation au plasma argon sont constamment efficaces.