Endoscopy 2014; 46(10): 915
DOI: 10.1055/s-0034-1389745
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Albert JG et al., pp. 857

Further Information

Publication History

Publication Date:
01 October 2014 (online)

 

Jörg G. Albert, Katja Lucas, Natalie Filmann, Eva Herrmann, Oliver Schröder, Christoph Sarrazin, Jörg Trojan, Bernd Kronenberger, Jörg Bojunga, Stefan Zeuzem, Mireen Friedrich-Rust. A novel, stiff-shaft, flexible-tip guidewire for cannulation of biliary stricture during endoscopic retrograde cholangiopancreatography: a randomized trial.

Commentaires: Emmanuel Coron, Gabriel Rahmi, Magalie Vincent, Franck Chollet, Gabriel Rahmi, Gilles Lesur, Laurent Heyries

La mise en place d’un guide à travers une sténose biliaire est le temps le plus délicat de la procédure endoscopique. C’est une étape cruciale pour permettre des traitements comme une dilatation et/ou la mise en place d’une prothèse. De plus, l’opacification d’un segment biliaire non drainé (par exemple dans la cholangite sclérosante primitive) est associée à un fort risque d’angiocholite sévère post-CPRE. Récemment, deux innovations majeures ont concerné ces guides, le système court qui simplifie la procédure infirmière et les guides mixtes qui offrent à la fois une stabilité par une rigidité proximale et une flexibilité par une extrémité distale hydrophile. Cependant, l’impact de ces apports technologiques n’est pas encore bien évalué.

Le but de cet article était de comparer les résultats des CPRE avec guide classique versus guide mixte. Il s’agit d’un essai allemand monocentrique réalisé à Francfort en simple aveugle (l’endoscopiste savait quel type de guide il utilisait), les patients pouvant passer dans l’autre groupe en cas d’échec. Deux-cent vingt-deux patients ont été randomisés et stratifiés selon le type de pathologie et 197 ont finalement été inclus (25 exclusions en raison de l’absence de sténose biliaire (n = 11), d’une violation de protocole (n = 8), d’un échec de CPRE (n = 4) ou d’un retrait de consentement (n = 2)).

Le passage d’emblée de la sténose était plus fréquemment obtenu dans le groupe guide flexible (94 %) versus guide classique (77 %) (p < 0,05). Les durées de procédure, tant pour le franchissement de la sténose que pour la CPRE, étaient plus courts dans le groupe guide flexible (respectivement 8 mn vs 11mn, 24 mn vs 32 mn) (p < 0,0011). Aucune complication post-CPRE n’était à déplorer. On remarquera toutefois que le guide mixte n’est pas infaillible car bien que les procédures soient rapides et que les opérateurs soient experts, le passage de la sténose a nécessité dans 2 cas l’utilisation d’un guide hydrophile Térumo.

Cette étude confirme l’intérêt des guides mixtes qui facilitent le passage des sténoses biliaires et raccourcissent les durées de procédure.