Endoscopy 2019; 51(03): S14-S15
DOI: 10.1055/s-0039-1680870
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Un tableau mixant des critères diagnostiques validés améliore la caractérisation des lésions colorectales: le tableau CONECCT

M Fabritius
1  Lyon
,
J Jacques
2  Limoges
,
JM Gonzalez
3  Marseille
,
R Gérard
4  Lille
,
J Rivory
1  Lyon
,
J Branche
4  Lille
,
C Lepage
5  Dijon
,
P Bonniaud
1  Lyon
,
E Coron
6  Nantes
,
I Lienhart
7  Annecy
,
L Poincloux
8  Clermont-Ferrand
,
V Lepilliez
1  Lyon
,
X Dray
9  Paris
,
JC Saurin
1  Lyon
,
T Ponchon
1  Lyon
,
M Pioche
1  Lyon
› Institutsangaben
Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
12.März 2019 (online)

 

Introduction:

La caractérisation endoscopique des polypes colorectaux est un point essentiel au cours de la coloscopie pour choisir l'option thérapeutique adaptée à chaque lésion. Actuellement elle est basée sur 7 classifications différentes (Paris, LST, WASP, SANO, JNET, Kudo, NICE) qui ont fait leurs preuves mais qui peuvent paraître fastidieuses pour les non experts. Dans ce contexte, nous avons regroupé ces différentes classifications dans un seul tableau appelé CONECCT. Toutes les lésions colorectales y sont randomisées en 5 types histologiques (CONECCT IH pour les polypes hyperplasiques, CONECCT IS pour les lésions festonnées sessiles, CONECCT IIA pour les adénomes à très faible risque d'adénocarcinome non visible, CONECCT IIC pour les adénomes à haut risque d'adénocarcinome non visible ou les adénocarcinomes superficiels et CONECCT III pour les adénocarcinomes profonds. Chaque type histologique nécessite une prise en charge spécifique (pas de résection pour CONECCT IH, résection sans viser RO pour CONECCT IS et IIA, résection avec marges de résection saines pour CONECCT IIC et prise en charge chirurgicale pour CONECCT III). Notre étude avait pour objectif d'évaluer le bénéfice d'une session de formation à ce tableau CONECCT chez les internes et seniors de Gastro-Entérologie pour la prédiction histologique et le choix thérapeutique des polypes colorectaux à court et long terme.

Patients et Méthodes:

C'est une étude multicentrique incluant tous les internes français de Gastro-Entérologie et des seniors volontaires. Lors d'une première session, chaque participant devait d'abord répondre à un pré-test portant sur 20 lésions colorectales. Ils devaient répondre à une question sur le diagnostic histologique et une question sur le choix thérapeutique. Après ce pré-test, un cours de 30 minutes leur était dispensé sur le fonctionnement du tableau CONECCT. Ils devaient ensuite répondre au post-test comprenant les 2 mêmes questions pour chacune des 20 mêmes lésions colorectales rangées dans un ordre différent.

3 à 6 mois plus tard, ils étaient invités à participer à une deuxième session avec cette fois-ci 40 lésions (20 anciennes + 20 nouvelles) et les 2 mêmes questions pour chaque lésion.

Résultats:

396 personnes (275 internes et 121 seniors) ont participé complètement à la première session. 302 personnes ont participé à la deuxième session mais nous avons pu analyser les réponses de 203 participants.

Les bonnes réponses ont significativement (p < 0.05) progressé de 60.8% à 76.5% entre le pré-test et le post-test, à 70.6% au test à 3 – 6 mois. 343 (86.4%) participants ont progressé d'au moins un point entre le pré- et le post-test et 153 (75.0%) entre le pré-test et le test à 3 – 6 mois. Les lésions sur-traitées ont significativement diminué entre le pré-test et le post-test (de 29.4% à 15.5%) et entre le pré-test et le test à 3 – 6 mois (de 29.4% à 18.5%).

Entre le pré-test et le post-test, nous notons une progression statistiquement significative (p < 0.05) pour chaque type de lésions aussi bien sur la prédiction histologique que le choix thérapeutique (+19.3% et +48.1% pour CONECCT IH, +61.1% et +51.1% pour CONECCT IS, +37.7% et +25.9% pour CONECCT IIA, +20.7% et +17.9% pour CONECCT IIC, +5.3% et +5.2% pour CONECCT III).

Lors de la session à 3 – 6 mois, nous notons une progression significative globale. Au niveau de la prédiction histologique nous notons une progression pour les lésions CONECCT IS (+38.4%, p < 0.05), CONECCT IIA (+45.9%, p < 0.05) et CONECCT IIC (+9.7%, non significatif). Au niveau du choix du traitement nous notons une progression pour les lésions CONECCT IH (+16.7%, p < 0.05), CONECCT IS (+32.5%, p < 0.05), CONECCT IIA (+31.5%, p < 0.05), CONECCT IIC (+8.8%, non significatif).

Pendant la période de 3 – 6 mois séparant les deux sessions, les seniors et les internes ont spontanément continué à progresser sur la prise en charge des adénomes simples (+12.7%, p < 0.05 pour les seniors/+1.8%, non significatif pour les internes).

Conclusion:

Ainsi l'apprentissage du tableau CONECCT est efficace pour améliorer les compétences des internes et des seniors de Gastro-Entérologie pour la prédiction histologique et le choix thérapeutique des polypes colorectaux et permet de diminuer le sur-traitement et le sous-traitement des polypes.