Endoscopy 2019; 51(03): S18-S19
DOI: 10.1055/s-0039-1680879
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Apport de la CPRE dans la prise en charge des kystes hydatiques du foie rompus dans les voies biliaires

S Mrabti
1  Rabat, MAROC
,
H Seddik
1  Rabat, MAROC
,
S Berrag
1  Rabat, MAROC
,
H Boutallaka
1  Rabat, MAROC
,
S Morabit
1  Rabat, MAROC
,
A Sair
1  Rabat, MAROC
,
I El Koti
1  Rabat, MAROC
,
S Sentissi
1  Rabat, MAROC
,
A Benkirane
1  Rabat, MAROC
› Institutsangaben
Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
12.März 2019 (online)

 

Introduction:

Le kyste hydatique du foie est une affection parasitaire due au développement de la forme larvaire du tænia du chien: Echinococcus Granulosus. La fistulisation dans les voies biliaires est la complication la plus fréquente. Le traitement endoscopique s'impose en raison des risques liés à la chirurgie. L'objectif de notre étude est d'évaluer l'efficacité de la Cholangiopancréatografie rétrograde endoscopique dans la prise en charge des kystes hydatiques du foie rompus dans les voies biliaires.

Matériels et Méthodes:

Il s'agissait d'une étude rétrospective, allant de Janvier 2002 à Septembre 2018, ayant porté sur des patients présentant un kyste hydatique fistulisé dans les voies biliaires. La Cholangiopancréatografie rétrograde endoscopique et la sphincterotomie biliaire endoscopique ont été réalisées 20 fois en pré-opératoire et 22 fois en post-opératoire.

Résultats:

42 patients présentant un kyste hydatique du foie rompu dans les voies biliaires, soit 2,4% des indications de la Cholangiopancréatografie rétrograde endoscopique. L'âge moyen des patients était 47 ans, avec une prédominance masculine dans 65% des cas. Les kystes hydatiques rompus dans les voies biliaires étaient compliqués d'une fistule biliaire externe persistante en post-opératoire dans 34% des cas. La sphinctérotomie a été réalisée chez tous les patients permettant l'extraction du matériel hydatique par ballonnet ou par Dormia. L'évolution a été marquée par la disparition de l'ictère au bout de 5 à 12 jours en moyenne après le geste endoscopique et par le tarissement de la fistule biliaire externe au bout de 10 à 12 jours. Le succès global qui signifie la vacuité définitive de la voie biliaire principale était à 100%.

Conclusion:

Notre étude confirme l'efficacité de la Cholangiopancréatografie rétrograde endoscopique et la sphinctérotomie endoscopique dans les complications biliaires de l'échinococcose hépatique. Elle permet d'écourter le séjour post-opératoire et d'éviter une réintervention difficile et hémorragique.