Endoscopy 2019; 51(03): S21
DOI: 10.1055/s-0039-1680882
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Place de l'écho-endoscopie recto-sigmoïdienne avec élastométrie et produit de contraste dans l'évaluation et la prise en charge de l'endométriose pelvienne profonde avec atteinte digestive

C Fortier-Beaulieu
1  Nice
,
M Chassang
1  Nice
,
M Le Marechal
1  Nice
,
C Gomercic
1  Nice
,
M Barthet
2  Marseille
,
T Piche
1  Nice
,
J Delotte
1  Nice
,
G Vanbiervliet
1  Nice
› Institutsangaben
Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
12.März 2019 (online)

 

Introduction:

L'endométriose pelvienne profonde (EPP) est une atteinte endométriosique pénétrant l'espace sous péritonéal et/ou la paroi des organes pelviens. Il s'y associe fréquemment une atteinte digestive. L'écho-endoscopie rectale complète le bilan iconographique avec une sensibilité diagnostique de 90% pour les atteintes digestives. Aucune étude n'a évalué l'intérêt de l'écho-endoscopie avec élastométrie et contraste, outils permettant d'augmenter sa précision diagnostique, dans la caractérisation des lésions digestives d'endométriose. Le but principal de l'étude était de caractériser par élastografie et écho-endoscopie de contraste les lésions digestives d'endométriose pelvienne profonde. Les objectifs secondaires étaient d'établir une corrélation entre l'examen élastographique, la prise de contraste des lésions et: i) la sévérité clinique de la maladie, ii) l'analyse histologique des lésions et iii) la réponse thérapeutique des patientes. Le dernier objectif était de déterminer l'innocuité de ces deux techniques écho endoscopiques lors de l'évaluation de l'endométriose pelvienne profonde.

Patients et Méthodes:

Il s'agit d'une étude prospective, non interventionnelle, non comparative, mono centrique, avec un seul groupe de patientes étudié, qui s'est tenue d'avril 2015 à janvier 2018 au sein du Centre Hospitalier Universitaire de Nice (ClinicalTrial.gov NCT03138954). Les femmes majeures, atteintes d'endométriose pelvienne profonde étaient inclues lorsqu'elles présentaient des lésions digestives diagnostiquées par une imagerie avec résonnance magnétique. Chaque patiente bénéficiait d'une écho-endoscopie rectale standard (PENTAX EG 3670 URK [HOYA CORPORATION PENTAX, Tokyo, Japon]) avec réalisation d'une série de mesures élastométriques et évaluation du rehaussement après injection de contraste sur les nodules digestifs d'endométriose.

Résultats:

Quarante-cinq écho-endoscopies ont été réalisées sous sédation chez 45 malades pour bilan d'endométriose. Onze patientes ont été exclues pour absence d'atteinte digestive significative à l'écho-endoscopie, et une pour contre-indication à l'utilisation du produit de contraste (Sonovue). Trente-trois patientes (âge moyen 34,4 ans [24 – 45]) ont été incluses présentant 41 nodules d'endométriose digestive. Sur les 33 nodules sélectionnés pour réaliser les différentes mesures, 32 (97%) prenaient le contraste. Onze présentaient un hyper-rehaussement (34,4%), neuf un iso-rehaussement (28,1%) et 12 un hypo-rehaussement (37,5%). L'élastométrie moyenne des nodules, exprimée sous la forme d'un ratio sans unité, était de 9,3 ± 5,2 [3,74 – 23,86]. La présence d'un iso ou d'un hyper-rehaussement associé à un ratio élastométrique élevé semblait associée à des lésions actives présentant une meilleure réponse thérapeutique. Sur les 11 patientes avec ces caractéristiques échographiques, 9 ont répondu favorablement sur le plan symptomatique après l'introduction d'un traitement hormonal freinateur. Les 2 patientes n'ayant pas eu d'amélioration clinique n'avaient pas bénéficié de prise charge spécifique. Sur les 9 pièces opératoires disponibles, Sept nodules (77,8%) présentaient de l'inflammation, 6 de façon modérée, et un de manière intense. Pour ces lésions, la prise de contraste s'effectuait plus fréquemment en hyper- (n = 4) ou iso-rehaussement (n = 1). Les deux nodules non inflammatoires à l'histologie, présentaient un hypo-rehaussement. Aucune complication n'a été observée.

Conclusion:

L'écho-endoscopie avec élastométrie et contraste lors du bilan d'EPP permet d'enrichir de manière simple et sûre la caractérisation des lésions digestives d'endométriose. La mise en évidence de lésions actives (iso- ou hyper-rehaussement, élastométrie élevée) pourrait permettre potentiellement de prédire une meilleure réponse au traitement médical.