Endoscopy 2019; 51(03): S35
DOI: 10.1055/s-0039-1680915
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Anémie ferriprive: Apport de l'endoscopie digestive haute et de l'anatomopathologie dans l'enquête étiologique

C Baccouche
1  Tunis, TUNISIE
,
D Issaoui
1  Tunis, TUNISIE
,
K Chabbouh
2  Sousse, TUNISIE
,
H Kchir
1  Tunis, TUNISIE
,
H Chaabouni
1  Tunis, TUNISIE
,
N Maamouri
1  Tunis, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

L'anémie ferriprive est une pathologie encore fréquente dans le monde et surtout dans les pays à faible niveau socio-économique. Sa fréquence est en rapport avec ses étiologies multiples, variées et parfois associés. Ce travail apour objectif d'étudier l'intérêt de l'endoscopie oeso-gastroduodénale (EOGD) et de l'anatomopathologie dans le diagnostique étiologique des anémies ferriprives.

Patients et Méthodes:

Etude monocentrique descriptive rétrospective étendue sur une période de 3 ans et demi (Janvier 2014 – Juillet 2018) colligeant tous les patients ayant consulté notre service pour anémie ferriprive et ayant bénéficié d'une EOGD.

Résultats:

Deux-cent-soixante et onze patients ont été colligés. L'âge moyen au moment de l'exploration était de 50,4 ans (17 – 87 ans) répartis en 76 hommes (28%) et 195 femmes (72%) avec un sex-ratio à 0,4. Dans notre série, 53,1% des EOGDs étaient strictement normales. Le groupe des patients ayant une EOGD anormale (n = 127) a été étudié isolément avec observation des anomalies les plus fréquentes: sur l'oesophage, une oesophagite a été retrouvée dans 14,2% des cas; sur le fundus, il s'agissait d'une gastropathie fundique congestive dans 8,7% des cas et nodulaire dans 4,7%; sur l'antre, une antropathie congestive dans 33,1% des cas et nodulaire dans 15,7%; une bulbite ulcérée ou érosive dans respectivement 5,5 et 4,7% des cas; un aspect de diminution de la hauteur des plis duodénaux a été observé chez 15% des patients. Sur la totalité de la série, 158 biopsies duodénales (58,3%) ont été pratiquées montrant un aspect histologique normal dans 91,8% des cas et une atrophie villositaire avec lymphocytose intra-épithéliale évoquant une maladie coeliaque dans 7,6% des cas; un seul patient avait un aspect de duodénite non spécifique. Tout aspects endoscopiques confondus, 58 patients (21,4%) ont eu des biopsies gastriques montrant dans 100% des cas une gastrite chronique à Helicobacter Pylori (HP); active, atrophique et avec métaplasie intestinale dans respectivement dans 89,7%, 10,3% et 5,2% des cas.

Conclusion:

L'Endoscopie digestive haute avec réalisation de biopsies duodénales et gastriques est primordiale dans le bilan étiologique de l'anémie ferriprive dominé par la maladie coeliaque et la gastrite à HP, très fréquemment retrouvée dans notre population.