Endoscopy 2019; 51(03): S39-S40
DOI: 10.1055/s-0039-1680925
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Place de la coagulation au plasma argon dans le traitement des anomalies vasculaires du tube digestif

S Soua
1  Tunis, TUNISIE
,
K El Jeri
1  Tunis, TUNISIE
,
S Laabidi
1  Tunis, TUNISIE
,
N Trad
1  Tunis, TUNISIE
,
Y Said
1  Tunis, TUNISIE
,
Y Zaimi
1  Tunis, TUNISIE
,
S Ayadi
1  Tunis, TUNISIE
,
L Mouelhi
1  Tunis, TUNISIE
,
R Debbeche
1  Tunis, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Les angiodyplasies et les ectasies vasculaires antrales (EVA) sont des anomalies vasculaires rares du tube digestif (TD), qui peuvent avoir des complications graves. La prise en charge endoscopique repose essentiellement sur la coagulation au plasma argon (CPA). Le but de notre travail était d'évaluer l'efficacité de la CPA et les facteurs prédictifs de récidive hémorragique.

Patients et Méthodes:

Nous avons mené une étude rétrospective descriptive colligeant les patients consécutifs ayant bénéficié d'une CPA par endoscopie digestive haute ou basse entre août 2006 et août 2018.

Résultats:

Nous avons inclus 40 patients d'âge moyen de 69,4 ans [44 – 83 ans] et de sexe ratio 1,3 [H/F = 23/17]. 24,1% avaient une hypertension artérielle; 20,6% étaient sous anti-vitamine K et 17,2% avaient une insuffisance rénale chronique au stade d'hémodialyse. Les anomalies vasculaires du TD étaient révélées par un saignement digestif extériorisé sous forme de méléna dans 29,4% des cas et sous forme de rectorragies dans 29,4% des cas et un sainement digestif occulte dans 24,9% des cas. La CPA était pratiquée dans 97,5% des cas sans sédation. Le siège de l'anomalie vasculaire à la FOGD était l'estomac dans 88,9% des cas et le 1er duodénum dans 11,1% des cas. Le siège des angiodysplasies le plus fréquemment retrouvé à la coloscopie était le colon droit (90,3%). A la FOGD, la CPA était faite pour des angiodysplasies dans 66,6% des cas et pour des EVA dans 33,3% des cas. La lésion d'angiodysplasie était unique dans 37,8% des cas à l'endoscopie. Le moyen le plus souvent utilisé pour la CPA était la sonde à diffusion axiale (62,5%). Le taux de succès était de 100%. Aucune complication n'a été notée. Une polypectomie colique a été associée à la CPA dans 22,5% des cas. Le taux de récidive hémorragique après traitement endoscopique était significativement plus élevé en cas d'EVA (66,6%) qu'en cas d'angiodysplasies gastriques (P < 0,005). Quand les lésions d'angiodysplasies étaient multiples (62,2%), le taux de récidive était de 16,2% (un taux significativement plus élevé qu'en cas de lésions uniques p = 0,02) et on avait besoin de plus qu'une séance de CPA dans 34,7% des cas.

Conclusion:

La CPA était un traitement rapide, efficace et dénoué de complications dans la prise en charge des anomalies vasculaires du TD. Les EVA et le caractère multiple des lésions ont été associés à un taux de récidive hémorragique élevé.