Endoscopy 2019; 51(03): S40
DOI: 10.1055/s-0039-1680927
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Lésions endoscopiques après ingestion d'eau de javel

B Hasnaoui
1  Sousse, TUNISIE
,
M Mahmoudi
2  Nabeul, TUNISIE
,
A Ouni
2  Nabeul, TUNISIE
,
A Khsiba
2  Nabeul, TUNISIE
,
M Medhioub
2  Nabeul, TUNISIE
,
L Hamzaoui
2  Nabeul, TUNISIE
,
MM Azouz
2  Nabeul, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

L'ingestion de produits caustiques est un motif de plus en plus fréquent d'exploration endoscopique digestive en urgence. L'hypochlorite de sodium (eau de Javel) qui est un oxydant utilisé pour le nettoyage domestique souvent après dilution, figure au premier rang parmi les produits caustiques ingérés. Le but de notre travail est d'étudier les lésions endoscopiques secondaires à l'ingestion de l'eau de Javel.

Patients et Méthodes:

Il s'agit d'une étude rétrospective concernant tous les cas d'ingestion d'eau de Javel colligés au service d'hépato-gastro-entérologie de Taher Maamouri Nabeul durant une période de 5 ans (juillet 2013- juin 2018). Une fibroscopie oesogastroduodénale (FOGD) en urgence était réalisée chez tous les patients dans les premières 24 heures après l'ingestion. La stadification des lésions caustiques était basée sur la classification de Zargar.

Résultats:

Durant la période de l'étude et parmi 288 cas d'ingestion de caustiques, 124 cas (43%) étaient suite à l'ingestion d'eau de Javel. Il s'agissait de 88 femmes (71%) et de 36 hommes (29%). L'âge moyen de nos patients était de 29 ans [2 – 86 ans]. L'ingestion de produit caustique était accidentelle dans 67 cas (54%) et volontaire dans 57 cas (46%). La FOGD réalisée en urgence était normale dans 71 cas (57,25%), elle a objectivé une oesophagite caustique dans 13 cas (10,48%) répartie en stade I dans 6 cas et stade IIa dans 7 cas. Les lésions gastriques étaient présentes dans 47 cas (37,9%) des cas: stade I chez 37 patients et stade IIa chez 10 patients. Les lésions duodénales étaient présentent dans 1 cas. Aucun cas de nos malade n'avait des les lésions caustiques sévères (stade IIb et III).

Conclusion:

Dans notre étude, les lésions endoscopiques secondaires à l'ingestion d'eau de Javel étaient minimes dans la majorité des cas, ceci pourrait être expliqué par la fréquence d'ingestion accidentelle de ce produit et surtout la dilution qui diminue son effet caustique.