Endoscopy 2019; 51(03): S44
DOI: 10.1055/s-0039-1680936
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

La papille para/intra diverticulaire est elle un facteur d'échec et de complications au cours de la cholangio pancréatografie rétrograde endoscopique?

M Yakoubi
1  Nabeul, TUNISIE
,
M Medhioub
1  Nabeul, TUNISIE
,
O Gharbi
1  Nabeul, TUNISIE
,
L Hamzaoui
1  Nabeul, TUNISIE
,
A Khsiba
1  Nabeul, TUNISIE
,
M Mahmoudi
1  Nabeul, TUNISIE
,
MM Azouz
1  Nabeul, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

La papille duodénale para ou intra diverticulaire est retrouvée dans environ 10 à 20% des cholangiopancréatografies rétrogrades endoscopique (CPRE). Elle peut être source d'échec du cathétérisme de la voie biliaire principale (VBP) et de complications intercurrentes.

Le but de notre étude était de déterminer la prévalence de la papille para ou intra diverticulaire au cours de la CPRE faite pour pathologie lithiasique, son impact sur la difficulté de cathétérisme de la VBP et sur le taux de complications précoces de la sphinctérotomie endoscopique.

Patients et Méthodes:

Une étude rétrospective descriptive colligeant tous les patients ayant bénéficié d'une CPRE pour pathologie lithiasique entre 2013 et Janvier 2018 a été réalisée.

Résultats:

Parmi les 547 CPRE réalisées, l'indication était une lithiase de la VBP dans 77,5% des cas. L'âge moyen des patients était de 61,3 ans avec des extrêmes allant de 13 à 98 ans. Le sexe ratio F/H était égal à 2. Une papille para diverticulaire a été retrouvée chez 63 patients (14,85%). La papille para/intra diverticulaire était associée à un échec du cathétérisme de la VBP dans 22,2% des cas versus 4,07% chez les patients ayant une papille d'aspect endoscopique normal (p = 0,0001). Huit des CPRE pratiquées se sont soldées de complications lorsque la papille était para diverticulaire (12,69%) versus 33 (9,14%) lorsque la papille était normale (P = 0,0444).

Conclusion:

Dans notre étude, la prévalence de la papille paradiverticulaire est estimée à 14,85%. Sa présence semble être un facteur prédictif d'échec du cathétérisme de la VBP dans la pathologie lithiasique sans pour autant augmenter le risque des complications précoces.