Endoscopy 2019; 51(03): S55
DOI: 10.1055/s-0039-1680964
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

La prévalence des adénomes avancés selon la taille des polypes colorectaux

F Aissaoui
1  Tunis, TUNISIE
,
M Zakhama
2  Monastir, TUNISIE
,
I Jemni
2  Monastir, TUNISIE
,
S Ben Amor
2  Monastir, TUNISIE
,
A Guediche
2  Monastir, TUNISIE
,
W Bouhlel
2  Monastir, TUNISIE
,
W Ben Mansour
2  Monastir, TUNISIE
,
HL Mohamed
2  Monastir, TUNISIE
,
BC Nabil
2  Monastir, TUNISIE
,
L Safer
2  Monastir, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

La résection des polypes diagnostiqués à la coloscopie permet d'éviter l'évolution des adénomes vers un cancer colorectal. La séquence de transformation est d'autant plus courte que l'adénome est avancé.

Le but de notre étude est de déterminer la prévalence des adénomes colorectaux avancés (dysplasie de haut grade et/ou composante villeuse) selon la taille des polypes réséqués.

Patients et Méthodes:

Il s'agissait d'une étude rétrospective incluant tous les polypes colorectaux reséqués (en dehors de la polypose familiale et des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin) dans le service de gastro-entérologie de Monastir durant une période de 12 mois. Les données endoscopiques et anatomopathologiques ont été rapportées.

Résultats:

Cent quatre-vingt-dix-huit polypes ont été réséqués chez 104 patients: 40 Femmes et 64 hommes. L'âge moyen était de 59,8 ans [22 – 87]. Les polypes étaient sessiles dans 157 cas (79,3%), pédiculés dans 25 cas (12,6%) et plans dans 16 cas (8,1%). Ils siégeaient surtout au niveau du colon droit (25,5%). La taille des polypes était ≤5 mm dans 128 cas (64,6%), entre 6 à 9 mm dans 40 cas (20,2%) et ≥10 mm dans 30 cas (15,1%).

Pour les polypes diminutifs (≤5 mm): quarante et un (32%) étaient non adénomateux et 87 (68%) étaient des adénomes en dysplasie de bas grade. Pour les petits polypes (6 à 9 mm): Dix (25%) étaient non adénomateux et 30 (75%) correspondaient à des adénomes dont un seul avancé (2,5%). les macro-polypes (≥10 mm) étaient majoritairement des adénomes (93,3%) dont 36,7% étaient avancés.

En analyse univariée, une taille ≥10 mm était associée à un risque plus important d'adénome avancé (p < 10 – 5).

Conclusion:

Les résultats de notre étude sont en concordance avec les données de la littérature concernant l'impact de la taille des polypes sur la nature histologique et le risque dysplasique.