Endoscopy 2019; 51(03): S58
DOI: 10.1055/s-0039-1680974
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Prise en charge échoendoscopique du syndrome de l'anse afférente par entéroentérostomie

H Elbacha
1  Rabat, MAROC
,
S Leblanc
2  Paris
,
B Bordacahar
2  Paris
,
M Barret
2  Paris
,
B Brieau
2  Paris
,
S Doat
2  Paris
,
E Savier
2  Paris
,
B Dousset
2  Paris
,
O Soubrane
2  Paris
,
F Prat
2  Paris
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Le syndrome de l'anse afférente est une des complications de la duodénopancréatectomie céphalique. Il est généralement du à une obstruction de l'anse afférente suite à une progression tumorale locorégionale. La prise en charge chirurgicale est souvent accompagnée d'une importante morbidité. Nous rapportons notre expérience dans la prise en charge du syndrome de l'anse afférente par entéroentérostomie sous échoendoscopie.

Patients et Méthodes:

Les patients ont été adressés pour un syndrome de l'anse afférente prouvé par imagerie scanographique. Le drainage des anses afférentes a été réalisé sous contrôle échoendoscopique par une prothèse d'apposition tissulaire de type Axios.

Résultats:

Il s'agit de 5 patients (3 hommes, âge moyen 63 ans (extrêmes 54 – 72)). Dans 100% des cas il a été possible de réaliser le drainage de l'anse afférente (4 gastroentérostomie etv1 jejunoenterostomie) sans complication. 3 patients sont décédé au cours du suivi suite à l'évolution de leur maladie tumorale, dont une par angiocholite sévère 3 mois après la procédure de drainage. 2 patients sont actuellement sous chimiotherapie sans syndrome cholestatique après plusieurs mois de suivi.

Conclusion:

La technique d'entéroentérostomie échoendoscopique pour la prise en charge des syndromes de l'anse afférente est une téchnique sûre, fiable et reproductible. Elle permet d'éviter une chirurgie morbide chez des patients en soins palliatifs. Cependant, l'indication doit être évaluée en fonction du pronostic et de l'éspérance de vie des patients.