Endoscopy 2007; 39(09): 931-932
DOI: 10.1055/s-0032-1308869
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de D. Kapetanos et al., pp. 802

Further Information

Publication History

Publication Date:
13 March 2012 (online)

 

D. Kapetanos, G. Kokozidis, D. Christodoulou, K. Mistakidis, K. Dimakopoulos, E. Katodritou, G. Kitis, E. V. Tsianos. Série de pré-coupes réalisées par septotomie transpancréatique pour des canulations biliaires difficiles

A partir d'un travail sur une prémédication, des patients ont été prospectivement enrôlés dans une autre étude: cette série originaire de Grèce est le fruit du travail de 2 endoscopistes qui ne pratiquent pas la même technique de pré-coupe quand le besoin s'en fait sentir! D'où l'idée de comparer les résultats de ces 2 techniques. La première est la pré-coupe classique à partir de l'orifice en coupant vers le haut et vers 11 h avec un needle-knife, tandis que la seconde consistait à partir du canal pancréatique avec un sphinctérotome en coupant en coupe pure vers la direction biliaire jusqu'à voir apparaître l'orifice du canal biliaire (septotomie pancréatique).

Sur une série de 250 patients, 55 ont eu une pré-coupe: 40 par septotomie pancréatique au sphinctérotome et 15 à l'aiguille diathermique. Des 40 premiers, la pré-coupe a été efficace dans 30 cas (75%) avec un rattrapage par une deuxième pré-coupe au needle-knife dans 6 de ces 10 cas. Parmi les 15 patients qui ont eu une pré-coupe classique, les auteurs ont observé un succès dans 73% des cas, pourcentage qui grimpe à 81,8% des cas quand les 2 techniques ont été associées!

De manière extrêmement peu surprenante, on retrouve une plus grande fréquence d'hyperamylasémie après pré-coupe par septotomie isolée ou associée à une pré-coupe par needle- knife que chez les patients ayant eu leur sphinctérotomie sans pré-coupe! Par contre, les auteurs ne commentent pas les chiffres d'hyperamylasémie correspondant à la comparaison des valeurs entre les 2 types de pré-coupe: 425 ± 170 µ/mL, 6 h après septotomie versus 298 ± 290 µ/mL après pré-coupe au needle-knife.

De la même façon, les auteurs ne commentent pas spécifiquement les taux observés de pancréatite: aucune dans la pré-coupe au needle-knife, 2,9% pour les septotomies et 16,7% pour l'association des 2 techniques de pré-coupe (chez les sphinctérotomies sans pré-coupe, le taux de pancréatite était de 2,7%).

Cette technique de septotomie pancréatique décrite par Goff est associée à des taux de pancréatites allant de 2,1 à 29,8% dans la littérature et semble être sure et efficace que dans les mains des auteurs qui la défendent! Il faut se rappeler que l'équipe de Binmoeller a récemment publié une très belle série contrôlée prospective qui démontrait que la pré-coupe avec un sphinctérotome de type Erlangen modifié permettait d'aboutir à une canulation biliaire sans aucun échec et avec un taux de pancréatite plutôt inférieur à celui de la pré-coupe classique! Au total, ce travail non randomisée sur ces méthodes de pré-coupe est peu convaincant.