Endoscopy 2012; 44(09): 887-888
DOI: 10.1055/s-0032-1325658
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentarie de travail de S. I. Jang et al, pp.825

Further Information

Publication History

Publication Date:
27 August 2012 (online)

 

S. I. Jang, J.-H. Kim, M. Kim, S. Yang, E. A. Jo, J. W. Lee, K. Na, J. M. Kim, S. Jeong, D. H. Lee, D. K. Lee. Porcine feasibility and safety study of a new paclitaxel-eluting biliary stent with a Pluronic-containing membrane

La pose d’une prothèse métallique expansible est le traitement palliatif de choix des sténoses malignes des voies biliaires. Avec le temps, une obstruction prothétique peut survenir en raison de la prolifération tumorale au travers des mailles de la prothèse. La délivrance locale de drogues de chimiothérapie par la prothèse a été proposée afin de limiter la l’envahissement tumoral intraprothétique. Les auteurs ont développé une première génération de prothèse métallique expansible recouverte d'une membrane en polyuréthane contenant le paclitaxel et un solvant le tétrahydrofuranne (THF); dans une étude préliminaire ils avaient montré que le risque d’obstruction prothétique par la prolifération tumorale était diminué grâce à cette membrane. Ils avaient toutefois été confrontés à une dégradation prématurée de la membrane en polyuréthane par la bile. Ils ont donc développé une deuxième génération de prothèse dotée d’une double membrane; la couche interne est constituée de polytétrafluoroéthylène (PTFE) résistante à la dégradation par la bile, la couche externe est constituée de polyuréthane et d’un agent tensioactif le Pluronic F-127 qui permet un relargage régulier du paclitaxel.

Le but de cette étude était de tester l'innocuité et l'efficacité de cette deuxième génération de prothèse. Différents prototypes comportant des concentrations variables de paclitaxel et de Pluronic F-127 ont été testés chez huit porcs avec une étude histologique de la voie biliaire et des dosages sériques de paclitaxel. La quantité de paclitaxel libéré a également été mesurée in vitro. Les auteurs ont ainsi pu déterminer les concentrations optimales de paclitaxel et d’agent tensio-actif

permettant la meilleure élution locale de la substance antitumorale.

L’élaboration de ces prothèses chargées de substances antitumorales est prometteuse, car elles devraient permettre d’allonger la durée d’un drainage biliaire efficace chez les patients qui une sténose maligne des voies biliaires dont on peut espérer un allongement de la survie du fait des progrès réalisés dans les traitements par chimiothérapie. Elles pourraient donc représenter une alternative à la photothérapie dynamique biliaire. Ces prothèses devraient dans un futur proche faire l’objet d’études cliniques qui permettront d’en valider l’intérêt.