Endoscopy 2019; 51(03): S24
DOI: 10.1055/s-0039-1680888
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

La Résection Muqueuse Endoscopique (RME) pour le traitement du Reflux Gastro-Oesophagien (RGO) en l'absence de hernie hiatale: étude pilote

A Laquière
1  Marseille
,
F Trottier-Tellier
2  Québec, CANADA
,
L Lecomte
1  Marseille
,
C Boustière
1  Marseille
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Le traitement endoscopique du RGO a fait l'objet de nombreuses études qui ont montré des résultats peu concluants. La seule étude pilote sur la RME de la jonction oeso-gastrique (1) a montré une diminution significative des symptômes du RGO. Le but de notre étude était de montrer l'efficacité et la tolérance de la RME pour le traitement du RGO.

Patients et Méthodes:

Les patients atteints d'un RGO sévère, nécessitant un traitement quotidien au long court par inhibiteur de la pompe à protons (IPP), sans hernie hiatale ont été inclus prospectivement dans une étude mono-centrique (CPP N°2016-A01591 – 50). L'intervention consistait à réséquer la muqueuse de l'oesophage sur 1 cm en hauteur au dessus de la ligne Z sur 1/3 de la circonférence et la muqueuse gastrique sur 2 cm en hauteur sous la ligne Z sur 2/3 de la circonférence. Les patients ont été évalués avant et après la RME par un questionnaire de qualité de vie (GERD-HRQL) et par une pH-métrie. Toutes les complications ont été répertoriées. La durée de suivi était de 6 mois.

Résultats:

15 patients ont été inclus de janvier 2017 à mars 2018. L'âge moyen des patients était de 55 ans (± 9.82), la RME oeso-gastrique était conforme au protocole dans 100% des cas. La durée moyenne de l'intervention était de 40 mn (± 7.76), aucune complication grave per-procédure n'a été répertoriée. Les scores de qualité de vie ont été significativement améliorés: 58 vs. 32 (p < 0,001) à 1 mois et 58 vs. 39 (p < 0,001) à 6 mois. Mais la pH-métrie à 6 mois n'était pas significativement meilleure. La fraction du temps (pH < 4) était 32,5% vs. 24,8% (p = 0,56). A 6 mois, sur les 15 patients, 5 patients ne prenaient plus d'IPP, 6 autres avaient un traitement intermittent par IPP et 4 patients disaient n'avoir aucune amélioration. Tous les patients ont eu des douleurs de grade 2 à 3 pendant les 2 jours suivant l'intervention et 2 patients ont présenté des sténoses nécessitant 2,5 dilatations en moyenne.

Conclusion:

Cette étude montre l'efficacité partielle et la tolérance moyenne de la RME oeso-gastrique pour le traitement du RGO. Le protocole de RME oeso-gastrique dans le traitement du RGO doit être optimisé pour les études ultérieures.

Références bibliographiques:

Inoue H, Ito H, Ikeda H et al. Anti-reflux mucosectomy for gastroesophageal reflux disease in the absence of hiatus hernia: a pilot study. Ann Gastroenterol 2014; 27: 346 – 351.