Endoscopy 2019; 51(03): S30
DOI: 10.1055/s-0039-1680901
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Existe t-il des facteurs prédictifs de la présence d'anomalies aux biopsies coliques systématiques pratiquées dans le cadre d'exploration des diarrhées chroniques

R Baklouti
1  Monastir, TUNISIE
,
A Guediche
1  Monastir, TUNISIE
,
M Ben Abdelwahed
2  Tunis, TUNISIE
,
F Aissaoui
2  Tunis, TUNISIE
,
M Zakhama
1  Monastir, TUNISIE
,
W Bouhlel
1  Monastir, TUNISIE
,
W Ben Mansour
1  Monastir, TUNISIE
,
HL Mohamed
1  Monastir, TUNISIE
,
BC Nabil
1  Monastir, TUNISIE
,
L Safer
1  Monastir, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Un bilan endoscopique et radiologique normal est une situation relativement fréquente dans l'exploration d'une diarrhée chronique. Des biopsies grêliques et coliques sont ainsi souvent réalisées afin de rechercher des lésions microscopiques pouvant expliquer la diarrhée. Le but de notre travail est de préciser l'apport des biopsies systématiques lors des coloscopies normales réalisées dans le cadre d'exploration de diarrhée chronique et de rechercher des facteurs prédictifs de la présence d'anomalies microscopiques.

Matériels et Méthodes:

Il s'agit d'une étude rétrospective menée au service de gastroentérologie de Monastir sur une période de 3 ans (2015 – 2017). Tous les patients ayant eu une iléocoloscopie normale avec des biopsies systématiques dans le cadre d'exploration d'une diarrhée chronique liquidienne ont été inclus. Les patients dont l'exploration était incomplète ou qui n'ont pas eu de biopsies ont été exclus. Les paramètres cliniques, biologiques et anatomopathologiques ont été étudiés.

Résultats:

Soixante trois patients ont été inclus. L'âge moyen était de 31 ans (16 – 85), avec une légère prédominance féminine (sex ratio = 0.57). Un tiers des patient (n = 21) était tabagique. Une maladie autoimmune était présente chez 5 patients (7.9%) et une prise médicamenteuse chez 6 patients (9.5%). Les douleurs abdominales étaient retrouvées chez 37 patients (58.7%), l'anorexie chez 5 patients (7.9%) et l'amaigrissement chez 11 patients (17.4%).

Dix-sept patients (27%) étaient anémiques, 16 (25%) avaient un syndrome inflammatoire biologique et 19 (30%) avaient une hypoalbuminémie. Des anomalies histologiques ont été observées chez 7 patients (11%); 6 d'entre eux (9.5%) avait des colites microscopiques dont 5 colites collagène et une colite lymphocytaire et un patient avait une granulomatose. L'âge supérieur à 45 ans (p = 0.05), une maladie autoimmune associée (p = 0.04) et l'anorexie (p = 0.02) étaient significativement corrélés à la présence d'atteinte histologique, contrairement au sexe féminin (p = 0.55), au tabagisme (p = 0.11) et à la prise médicamenteuse (p = 0.4).

Conclusion:

Dans notre étude, la pratique de biopsies systématiques a permis de retrouver l'étiologie de la diarrhée dans 11% des cas. Selon notre série, l'âge supérieur à 45 ans, la présence d'une maladie auto-immune ou d'une anorexie étaient statistiquement associées à la présence d'anomalies aux biopsies coliques systématiquement pratiquées dans le cadre d'exploration des diarrhées chroniques. Ainsi les biopsies systématiques en cas de coloscopie normale sont contributives, mais il faudra toutefois recourir aux scores prédictifs de colite microscopique afin de limiter le nombre de biopsies dans un but d'économie de santé.