Endoscopy 2019; 51(03): S32-S33
DOI: 10.1055/s-0039-1680908
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Taux de détection de polypes en fonction de l'âge: quand faut – il débuter le dépistage?

A Ben Mohamed
1  Tunis, TUNISIE
,
M Mahmoudi
2  Nabeul, TUNISIE
,
L Hamzaoui
1  Tunis, TUNISIE
,
A Khsiba
2  Nabeul, TUNISIE
,
M Medhioub
2  Nabeul, TUNISIE
,
MM Azouz
2  Nabeul, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Bien que les sociétés savantes réservent leur programme de dépistage des patients à risque moyen de cancer colo-rectal (CCR) à la population comprise entre 50 à 75 ans, nous observons depuis quelques années que la néoplasie colorectale tend à toucher des sujets plus jeunes.

Le but de cette étude est d'évaluer de façon rétrospective, sur l'ensemble des coloscopies effectuées dans notre centre sur 1 an (de Janvier à Décembre 2017), le taux de détection de polypes (TDP) et de néoplasies (TDN) en fonction de la tranche d'âge.

Patients et Méthodes:

Il s'agit d'une étude rétrospective monocentrique qui s'est intéressée aux colonoscopies réalisées en 2017 dans notre unité d'endoscopie digestive. Nous avons collecté ces données: âge, sexe, indication de la coloscopie, qualité de la préparation (score de Boston), nombre, taille et type histologique des polypes. Nous avons déterminé les TDP, le nombre moyen de polypes (NMP), le taux de détection de polype de grande taille (polypes de 1 cm ou plus, TDPGT) et le taux de détection de néoplasie (TDN; grade 4 ou 5 de la classification de Vienne). Le TDP, TDGP et TDN ont été analysés dans chaque groupe d'âge dans l'ensemble de la population et dans la population présentant un risque moyen de cancer colorectal (après exclusion des patients ayant des antécédents personnels ou familiaux d'adénome ou de cancer).

Résultats:

Huit cent six colonoscopies ont été effectuées chez 386 femmes (47,9%) et 420 hommes (51,7%) avec un âge médian de 57,1 ± 16 ans [17 – 92]. Les NMP, TDP, TDPGT et TDN dans l'ensemble de la population ont été respectivement de 2,33 ± 2,62 [1 – 25], 31,24%, 9,67% et 4,34%. Dans la population de plus de 45 ans (N = 624), les TDA, TDPGT et TDN étaient respectivement de 37%, 7, 7% et 5,44%. Entre 45 et 49 ans (N = 515), le TDA était de 18,1% et le TDN de 2,8%. Avant 45 ans (N = 182), ces taux diminuaient fortement (TDP = 12%; TDGP = 2,7% et TDN = 0,5%). En excluant les patients avec des antécédents familiaux et personnels de polypes ou de cancer, les taux de détection étaient encore significativement plus élevés chez les patients de 45 à 49 ans (N = 45) par rapport aux patients de moins de 45 ans (N = 45) avec un NMP 4,22 ± 5,6 vs. 1,25 ± 0,44 (P < 0,001), un TDP de 20% vs. 12,7% (P =,002) et un TDN de 4,4% vs. 1,1% (P < 0,001). Chez les patients âgés de 30 à 39 ans (N = 75), le TDA n'était pas négligeable, à 12% avec un TDN bas, de 1,33%. Concernant les patients de moins de 30 ans (N = 47), le TDPainsi que le TDN étaient nuls. En résumé, un âge ≥45 ans est associé à un TDP (37% VS 11,5%), un TDPGT (7,7% VS 2,7%) et un TDN (5,44% VS 0,55%) plus élevés avec des p respectivement comme suit: < 0,001; p = 0,018 et p < 0,001.

Conclusion:

Nous avons montré dans cette étude qu'il existe une ascension significative du nombre moyen de polypes et de leurs taux de détection à partir de l'âge de 45 ans, qu'il y ait ou pas un antécédent personnel ou familial de polype ou de cancer mais aussi une augmentation d'un facteur de 10 du taux de détection des néoplasies, ce qui impose une stratégie de dépistage de CCR à partir de cette tranche d'âge.