Endoscopy 2019; 51(03): S36
DOI: 10.1055/s-0039-1680917
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Evaluation de la conformité pré-analytique des biopsies digestives et de leurs qualités diagnostiques: expérience d'un centre hospitalier général

VJ Razafimahefa
1  Fianarantsoa, MADAGASCAR
,
SH Razafimahefa
1  Fianarantsoa, MADAGASCAR
,
SA Mioramalala
2  Tananarive, MADAGASCAR
,
J Fenomanana
1  Fianarantsoa, MADAGASCAR
,
TF Andriamampionona
1  Fianarantsoa, MADAGASCAR
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

L'optimisation de la qualité du diagnostic constitue un enjeu important dans la stratégie thérapeutique des pathologies digestives afin de réduire au maximum le risque d'erreur des analyses histologiques et des examens de biologie moléculaire. Elle requiert le contrôle en amont, allant du prélèvement du spécimen jusqu'à l'obtention de blocs pour analyses immunohistologique et moléculaire. La qualité de ces étapes dites «pré-analytiques», peu fréquemment soulevée, s'avère primordiale pour la fiabilité diagnostique. Elle repose sur des normes bien définies, relatives à des recommandations consensuelles dont la plupart restent peu connues. L'objectif de ce travail est d'évaluer la conformité préanalytique des biopsies digestives communiquées par les cliniciens et la qualité des résultats histologiques correspondants.

Matériels et Méthodes:

Il s'agit d'une étude monocentrique, rétrospective, descriptive et analytique, effectuée sur toutes les biopsies digestives, endoscopiques ou peropératoires, parvenues au Laboratoire d'Anatomie Pathologique de notre CHU durant une période de 28 mois (juin 2016 – septembre 2018). Nous avons évalué la qualité de remplissage des fiches de liaison ainsi que la qualité des renseignements cliniques et la conformité des prélèvements. Les critères de qualité utilisés étaient basés sur plusieurs recommandations dont principalement celles de l'Association Française d'Assurance Qualité en Anatomie et Cytologie Pathologiques (AFAQAP), celles du Sydney System (Updated Sydney System) et celles de European Crohn's and Colitis Organisation (ECCO).

Résultats:

Nous avons collecté 1344 prélèvements, dont 263 biopsies digestives, constituées de biopsies gastriques (48,67%; n = 128) et de biopsies coliques (30,42%; n = 80). Le remplissage des fiches de liaison et la qualité des prélèvements reçus étaient conformes aux recommandations correspondantes dans respectivement 92,40% (n = 243) et 67,68% (n = 178) des cas. Les renseignements cliniques étaient contributifs dans 92,77% (n = 244) des cas et 61,64% des résultats histologiques étaient appropriés aux diagnostics suspectés par les cliniciens. Le diagnostic suspecté n'était pas précisé dans 6,08% (n = 16) pour lesquels le résultat histologique était pertinent dans seulement 18,75% des cas (n = 3). La pertinence du diagnostic histologique était influencée par la qualité du remplissage des fiches de liaison (p = 0,0001), les renseignements cliniques (p = 0,002), les suspicions diagnostiques (p = 0,006) et la conformité des prélèvements (p = 0,0004) avec une sensibilité > 80% et une valeur de p significative dans tous les cas.

Conclusion:

La phase pré-analytique est une étape importante dans la prise en charge des biopsies digestives. Son optimisation permet de réduire le risque d'erreur lors des analyses histologiques ou éventuellement moléculaires. Elle guarantit également un diagnostic histologique pertinent et fiable. Dans notre étude, la qualité des procédures pré-analytiques évaluées était globalement satisfaisante. Cependant, quelques efforts s'avèrent encore nécessaires en matière de prélèvement afin d'améliorer le rendement diagnostique.