Endoscopy 2019; 51(03): S37
DOI: 10.1055/s-0039-1680919
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Peut-on prévoir la survenue de chute d'escarre post ligature des varices oesophagiennes (LVO)?

R Benjira
1  Fes, MAROC
,
O Laalj
2  Fès, MAROC
,
M Lahlali
2  Fès, MAROC
,
A Lamine
2  Fès, MAROC
,
H Abid
2  Fès, MAROC
,
N Lahmidani
2  Fès, MAROC
,
M Elyoussfi
2  Fès, MAROC
,
N Aqodad
2  Fès, MAROC
,
DA Benajah
2  Fès, MAROC
,
SA Ibrahimi
2  Fès, MAROC
,
M Elabkari
2  Fès, MAROC
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

La ligature endoscopique (LVO) est le traitement de choix de l'hémorragie variqueuse chez le patient cirrhotique. La chute d'escarre, en demeure une complication rare mais grave.

Notre but est de déterminer les facteurs prédictifs de survenue de cet incident ainsi que sa mortalité.

Matériels et Méthodes:

Etude rétrospective, incluant les 393 malades atteints d'hypertension portale cirrhotique ayant bénéficié d'une ligature entre Avril 2010 et Avril 2018. Une analyse univariée et multivariée ont été réalisées pour déterminer les facteurs prédictifs d'hémorragie par chute d'escarre post LVO.

Résultats:

La chute d'escarre est survenue chez 32 patients (8,1%) dont l'âge moyen était de 49,9 ans [25;80], avec un sexe ratio M/F de 1,13. Vingt cinq patients étaient admis par le biais des urgences pour hémorragies digestives. La cirrhose était non B non C chez 17 patients, d'origine virale B chez 6 malades et d'origine alcoolique chez 1 patient. Cinq patients (15%) avaient un child C. L'hémorragie par chute d'escarre est survenue dans un délai moyen de 7,4 jours[1;16] induisant une instabilité hémodynamique chez 8 malades (25%) nécessitant une transfusion chez 78% des patients. Selon l'analyse univariée, les facteurs de risque de survenue de cet événement étaient:la ligature dans le cadre d'urgence (p = 0,004), la présence d'ascite (p = 0.001), l'EH (p = 0,001), le taux de plaquettes < 70 000 (p = 0,04), la présence de gastropathie d'HTP (p = 0,001), un score child Pugh avancé (p = 0,0034) et la réalisation de la FOGD par un junior (p = 0,004). L'analyse multivariée a permis de conclure que seul un taux de plaquettes bas est statistiquement associé à la survenue de chute d'escarre. La mortalité était de 31,2% dans les suites de cette complication.

Conclusion:

L'hémorragie par chute d'escarre post LVO chez le malade cirrhotique est une complication sévère, redoutable surtout en cas de recrutement par les urgences. La survenue de cette complication était statistiquement liée à un taux de plaquettes bas et grevé dune mortalité élevée 1/3 des patients.