Endoscopy 2019; 51(03): S37-S38
DOI: 10.1055/s-0039-1680920
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Apport de la fibroscopie dans l'ingestion d'eau de javel: à propos de 80 cas

S Bouamama
1  casablanca, MAROC
,
S Elmansouri
1  casablanca, MAROC
,
M Tahiri Joutei Hassani
1  casablanca, MAROC
,
F Haddad
1  casablanca, MAROC
,
W Hliwa
1  casablanca, MAROC
,
A Bellabah
1  casablanca, MAROC
,
W Badre
1  casablanca, MAROC
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

L'ingestion d'eau de javel constitue une situation fréquemment rencontrée aux urgences. Ce type de détergent ingéré de manière accidentelle ou dans un but d'autolyse pourrait occasionner des lésions du tractus digestif à différents degré de gravité.

Objectif du travail:

Evaluer l'intérêt de la fibroscopie oeso-gastroduodénal (FOGD) dans l'ingestion d'eau de javel.

Matériels et Méthodes:

Etude rétrospective étalée sur 5 ans, de novembre 2013 à juillet 2018, rassemblant les résultats des FOGD réalisées chez des patients ayant ingéré l'eau de javel.

Résultats:

Nous avons colligés 80 cas, ayant un âge moyen de 27.71 ans avec des extrêmes entre 14 et 70 ans. Une prédominance féminine est notée (81.25% de femmes versus 18.75% des hommes) avec un sexe ratio de 4.33.

Une oesophagite stade I est retrouvée dans 20 cas, stade IIa dans 12, stade IIb dans 5 autres et une muqueuse oesophagienne normale dans 43 cas.

Une gastrite stade I est retrouvée chez 51 patients, stade IIa chez 17, une gastrite stade IIb chez 3, stade IIIa chez 1 patient et une muqueuse gastrique normale chez 8 malades.

Une bulbo duodénite stade I est objectivée dans 15 cas, les 65 autres ont une muqueuse bulbo-duodénale strictement normale.

Un contrôle endoscopique est réalisé chez les patients avec des lésions oesophagiennes ou gastriques stades IIa et IIb après un mois avec régression des lésions et persistance d'une oesophagite stade I dans 4 cas et d'une gastrite stade I dans 7 cas, le reste avait une muqueuse strictement indemne.

Conclusion:

L'ingestion caustique à l'eau de javel entraîne, dans la majorité des cas des lésions minimes au niveau oesogastroduodénal; sur ce, la FOGD peut désormais être épargnée à ces situations.