Endoscopy 2019; 51(03): S39
DOI: 10.1055/s-0039-1680923
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Caractéristiques endoscopiques et suivi des lésions festonnées chez des patients porteurs de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) comparés à des patients non atteints de MICI

W Lahlou
1  Tours
,
M Caulet
1  Tours
,
G Boschetti
2  Lyon
,
S Nancey
2  Lyon
,
A Aubourg
1  Tours
,
S Guyetant
1  Tours
,
L Picon
1  Tours
,
B Flourié
2  Lyon
,
D Moussata
1  Tours
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Les polypes festonnés (PF) incluent les polypes hyperplasiques (HP), les adénomes festonnés sessiles (SSA) et les adénomes festonnés traditionnels (TSA). Les caractéristiques endoscopiques de ces lésions sont maintenant bien connues dans la population générale mais pas chez les patients ayant une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI).

Patients et Méthodes:

Le but de cette étude rétrospective, bi-centrique était de comparer les caractéristiques endoscopiques des PF chez des patients MICI et non-MICI. Une chromoendoscopie (CE) à l'indigo carmin (0,2%) était réalisée sous anesthésie générale chez 239 patients. Toutes les lésions festonnées étaient décrites selon la classification de Paris, la taille (mm), la localisation et l'histologie. Nous avons ensuite suivi les patients afin d'étudier l'évolution des lésions festonnées dans les deux groupes.

Résultats:

Au total, 160 patients MICI (81 hommes, 48,2 ± 13,8 ans, moy ± DS), 98 (61,2%) avec une rectocolite hémorragique et 62 (38,8%) une maladie de Crohn) et 79 patients non-MICI (36 hommes, 56 ± 14 ans) ont été inclus. Un total de 479 PF a été détecté par CE: 175 chez 69% (33/79) des patients non-MICI et 304 chez 50% (80/160) des patients MICI, avec un nombre moyen de PF par patient de 2,2 ± 2,8 vs. 2,8 ± 1,2 (NS).

Aucun TSA n'a été détecté. Les HP étaient plus fréquemment trouvés dans le groupe MICI (63% des polyps vs. 31,5%, p < 0,01) avec un aspect 0-IIb selon la classification de Paris plus fréquent ainsi qu'une taille supérieure (6,1 ± 6.6 vs. 3,5 ± 2 mm, p < 0,01) et une localisation plus fréquente dans le colon droit (30% vs. 13,3%, p < 0,01). Dans le groupe MICI, l'aspect macroscopique des SSA était différent avec plus souvent un aspect de type 0-IIb selon la classification de Paris, une taille significativement supérieure (9,9 ± 10,1 vs. 6,36 ± 4,8 mm, p = 0,02). Dans les 2 groupes, les SSA étaient plus souvent localisés dans la partie proximale du colon (56% des SSA MICI et 67% non-MICI).

Conclusion:

Dans le groupe des patients MICI, la taille et l'aspect macroscopique des PF se distinguent de ceux rencontrés chez des patients non-MICI avec une taille plus importante et un aspect plan. Les SSA sont associés significativement à la présence de dysplasie en muqueuse plane ce qui suggère l'implication de la voie des festonnés dans la carcinogénèse colique sur MICI. Cette filiation pourrait être approfondie par une analyse génétique des lésions détectées afin de mettre en évidence un profil propre aux PF sur MICI (recherche de mutations KRAS, BRAF, instabilité microsatellite...).