Endoscopy 2019; 51(03): S44-S45
DOI: 10.1055/s-0039-1680937
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Drainage endoscopique des faux kystes du pancréas. Expérience marocaine

Z Bouhnoun
1  Fès, MAROC
,
H Horma
1  Fès, MAROC
,
H Abid
1  Fès, MAROC
,
N Lahmidani
1  Fès, MAROC
,
M Elyoussfi
1  Fès, MAROC
,
N Aqodad
1  Fès, MAROC
,
M Elabkari
1  Fès, MAROC
,
A Ibrahimi
1  Fès, MAROC
,
DA Benajah
1  Fès, MAROC
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Le faux kyste du pancréas (FKP) est une complication des pancréatites aiguës ou chroniques dont la régression spontanée est fréquente. Le drainage est réservé aux formes symptomatiques ou compliquées. Le traitement endoscopique est le traitement de référence vu son caractère moins invasif par rapport à la chirurgie, avec moins de recours au drainage radiologique externe et des résultats satisfaisants à long terme. Nous rapportons 26 observations de drainage endoscopique FKP.

Patients et Méthodes:

Il s'agit d'une étude prospective menée au service d'hépato-gastroentérologie, incluant 26 patients sur une période de 6 ans et 3 mois du Janvier 2010 jusqu' au Mars 2017.

Résultats:

26 patients ont bénéficié d'un drainage endoscopique des FKP, avec un sexe ratio F/H de 3,3. L'âge moyen était de 47 ans, 24 malades avaient un antécédent de pancréatite aigue (92,3%).

La TDM abdominale a été réalisée chez tous nos patients ayant permis de confirmer le diagnostic de FKP ainsi que sa localisation et sa taille. Le plus gros FKP mesurait 28 cm de grand axe. En plus du FKP, elle a objectivé un empierrement du bas cholédoque chez 1 cas, une surinfection des coulées de nécrose chez deux cas, une fistulisation en sous capsulaire hépatique et inter gasto-splénique avec thrombose portale chez 1 cas.

L'endoscopie haute a objectivé un bombement gastrique chez 52% des patients (N = 23), une fistule kysto-bulbaire chez 2 cas et fistule kysto-duodénale chez 1 cas. L'échoendoscopie réalisée dans 46% de nos malades (N = 12) n'avait pas objectivé d'interposition de vaisseaux.

Le drainage endoscopique était transmural et a consisté à une incision à l'infundibulotome avec issu d'un liquide purulent chez 6 patients. La mise en place d'une prothèse double cochon a été réalisée dans 84% des cas, un seul malade a bénéficié d'une prothèse Diabolo et deux cas d'une nécrosectomie avec mise en place d'un drain naso-kystique. Chez 6 patients on a eu recours à la dilatation de fistule kysto-digestives puis la mise en place de 2 prothèses doubles cochons.

On a eu deux cas d'échec de drainage endoscopique avec un cas de migration de la prothèse en intra cavitaire avec échec d'extraction par voie endoscopique d'où le recours à la chirurgie.

Les résultats étaient satisfaisants, sans complications immédiate et avec une bonne évolution clinique et radiologique, chez 21 cas (81%). On a eu 2 cas de surinfection du FKP avec présence de coulée de nécrose: le premier cas a bénéficié d'une nécrosectomie endoscopique et le deuxième cas d'une nécrosectomie chirurgicale après échec d'un traitement radiologique, un cas de migration de la prothèse a été noté avec recours à un deuxième drainage endoscopique et un patient a présenté une persistance d'une volumineuse collection de l'hypochondre gauche drainée radiologiquement.

Conclusion:

Le taux de succès du drainage endoscopique était de 81% ce qui semble être une alternative thérapeutique intéressante à la chirurgie dans le traitement des FKP.