Endoscopy 2019; 51(03): S45-S46
DOI: 10.1055/s-0039-1680940
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Résection endoscopique des petits polypes rectocoliques: Quelle est la technique optimale?

H Jlassi
1  Tunis, TUNISIE
,
D Trad
1  Tunis, TUNISIE
,
N Bibani
1  Tunis, TUNISIE
,
M Sabbah
1  Tunis, TUNISIE
,
A Ouakaa Kchaou
1  Tunis, TUNISIE
,
H Elloumi
1  Tunis, TUNISIE
,
D Gargouri
1  Tunis, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Plus de 70% des polypes découverts lors des coloscopies sont de petite taille (1 – 10 mm). Leur résection endoscopique peut être dans certains cas incomplète. De ce fait, les modalités optimales de leurs exérèse constituent un sujet de préoccupation des endoscopistes. L'objectif de cette étude était d'analyser les diverses techniques utilisées pour la résection des petits polypes et de suggérer quelle technique serait la plus efficace en comparant les différents taux de résection incomplète.

Matériels et Méthodes:

Il s'agissait d'une étude rétrospective colligeant tous les patients ayant bénéficié d'une polypectomie pour un petit polype rectocolique durant une période de 12 mois (l'année 2017).

Nous avons défini 3 groupes: Groupe 1 (G1) correspondant aux polypes réséqués par mucosectomie, groupe 2 (G2) correspondant aux polypes réséqués par l'anse diathermique et le groupe 3 (G3) correspondant aux polypes enlevés par la pince à biopsie. Les données endoscopiques et anatomopathologiques ont été analysées.

Résultats:

Durant l'année de l'étude, 116 polypectomies coliques ont été réalisées pour 74 patients ayant un âge moyen de 62 ans [22 – 87 ans] avec un sexe ratio (H/F) de 2,08.

Les polypes siégeaient surtout au niveau du rectum (29,3%). Ils étaient sessiles dans 81,1% des cas (n = 94), pédiculés dans 10,3% des cas (n = 12) et plans dans 8,6% des cas (n = 10).

La taille moyenne des polypes était de 4,59 mm [2 – 10]. Les polypes diminutifs étaient prédominants (71,5% des cas; n = 83).

L'étude anatomopathologique a montré que 25,8% des polypes étaient hyperplasiques (n = 30) tandis que 66,4% (n = 77) étaient adénomateux dont 80,5% tubuleux et 16,6% tubulo-villeux.

Le G1 avait inclus 16 polypes, le G2:15 polypes et le G3:82 polypes.

Le taux de résection incomplète des polypes adénomateux était significativement plus élevé dans le groupe G3 par rapport aux groupes G2 et G1 (23,1% vs. 6,6% vs. 18,7%; p = 0,12).

Conclusion:

Dans notre série, la résection endoscopique complète des petits polypes était bien supérieure en cas de résection par anse diathermique. Jusqu' à nos jours, il n'a pas été décrit de méthode optimale pour la résection des petits polypes.