Endoscopy 2019; 51(03): S54
DOI: 10.1055/s-0039-1680962
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Techniques utilisées pour les cathétérismes pancréatiques thérapeutiques difficiles

R Alhameedi
1  Rouen
,
L Thomassin
1  Rouen
,
S Lecleire
1  Rouen
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Le cathétérisme pancréatique est un vrai challenge pour les endoscopistes. Les difficultés dans cette procédure sont très fréquente. Il existe plusieurs techniques endoscopiques utilisées pour le cathétérisme difficile, les techniques utilisées sont: double fils guide, dilatation du Wirsung, pre-coupe pancréatique et la pose d'une prothèse biliaire plastique.

L'objectif de notre étude était pour étudier:

  1. Le taux réussite et mesurer l'efficacité les méthodes de sauvetage après échec de cathétérisme standard pour cathétériser le Wirsung

  2. Mesurer du taux de complications post-CPRE en fonction de la technique utilisée.

Patients et Méthodes:

Nous avons inclus dans notre étude les patients ayant bénéficié d'une CPRE pancréatique thérapeutique entre le 01/01/17 et le 08/10/2018. Les indications principales sont: les pancréatites chroniques avec des douleurs abdominales, les fistules pancréatiques avec collections abdominales et les obstacles du Wirsung lithiasiques ou par une sténose. L'augmentation du taux de cathétérisme grâce à la technique utilisée, ainsi le taux des complications post-CPRE été analysés. Les opérateurs étaient des médecins endoscopistes ayant l'expérience et maîtrisant le cathétérisme pancréatique.

Résultats:

18 patients ont été analysés. Dans 9 cas, le cathétérisme pancréatique a été obtenu par la procédure conventionnelle (50%). Chez 9 patients, une technique supplémentaire a été réalisée avec un succès total de cathétérisme pancréatique chez 7 malades (88%). Les techniques utilisées de sauvetage sont: 3 cas avec double fils guide, 2 cas avec prothèse biliaire en première, un cas avec dilatation du Wirsung et un cas avec précoupe pancréatiques. Ces techniques ont donc permis de passer de 50% de succès de cathétérisme pancréatique à 88%. Chez 2 patients, le cathétérisme pancréatique n'était pas possible en raison d'une obstruction complète du Wirsung. Un cas de douleur nécessite l'hospitalisation pour 3 jours post CPRE était observé sans signe de pancréatite. Aucun cas de perforation ou d'hémorragie significative n'était relevé. La mortalité était de 0%.

Conclusion:

Les techniques de sauvetage pour les cathétérisme pancréatiques thérapeutiques (double fils guide, prothèse biliaire en première, precoupe pancréatique et la dilatation du Wirsung sont des procédures efficaces qui augmentent le pourcentage du taux de réussite de cathétérisme pancréatique thérapeutique de 50 à 88% sans augmenter le risque de complications.