Endoscopy 2019; 51(03): S59
DOI: 10.1055/s-0039-1680977
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

L'ingestion de corps étrangers chez l'adulte: à propos de 72 cas

Y Thiyfa
1  casablanca, MAROC
,
H Ismail
1  casablanca, MAROC
,
M Tahiri Joutei Hassani
1  casablanca, MAROC
,
F Haddad
1  casablanca, MAROC
,
W Hliwa
1  casablanca, MAROC
,
A Bellabah
1  casablanca, MAROC
,
W Badre
1  casablanca, MAROC
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

L'ingestion de corps étrangers (CE) accidentelle ou volontaire est une situation fréquente et multifactorielle, souvent en milieu carcéral et psychiatrique. Les CE ingérés peuvent être dangereux par leur localisation ou leur nature, ce qui rend leur extraction endoscopique parfois urgente. Le but de notre travail est d'évaluer le taux de succès d'extraction des corps étrangers ainsi que les moyens utilisés.

Matériels et Méthodes:

Il s'agit d'une étude rétrospective, descriptive sur une période de 9 ans (janvier 2009-septembre 2018), incluant tous les patients admis dans le cadre de l'urgence pour ingestion de corps étrangers. Nous avons répertorié l'ensemble des corps étrangers ingérés, les moyens utilisés pour leur extraction, ainsi que le taux de succès thérapeutique.

Résultats:

72 fibroscopies oesogastroduodénales ont été réalisées pour l'extraction d'un corps étranger ingéré. On note une prédominance féminine (sex-ratio: 0.73), un âge moyen de 46.53 ans (16 ans -80 ans). Quatre malades avaient des antécédents psychiatriques et 18 étaient des prisonniers, une ingestion accidentelle dans 57 cas, une ingestion volontaire était retrouvée dans 15 cas. Une ingestion d'épingle à foulard a été rapportée chez 20 patientes, une impaction d'un morceau de viande chez 16 malades, une prothèse dentaire chez 14 malades, os de poulet chez 5 malades, une ingestion de lame de rasoir chez 4 malades, une pièce de monnaie chez 3 malades, une capsule de cocaïne chez 2 malades, chez le reste des patients il s'agissait de piles, briquets, trichobézoard, coupe-ongles, noyau de pêche, clou, chaussette, pièce de jouet. Le corps étranger était retrouvé chez 27 malades au niveau oesophagien, chez 45 malades au niveau du corps gastrique. L'extraction se faisait par l'anse diathermique, l'anse à panier et la pince tripode, le succès d'extraction a été obtenu dans 60 cas (83.3%), l'extraction avait échoué dans 12 cas (16.6%) et chez 8 patients le corps étrangers était évacué vers l'estomac. Une perforation oesophagienne a été notée par impaction d'os de poulet traitée par clips avec bonne évolution.

Conclusion:

Le taux de succès d'extraction des corps étrangers ingérés, dans notre pratique, est satisfaisant. Des différents moyens sont utilisés pour réussir l'extraction, celle-ci constitue une urgence thérapeutique en endoscopie, nécessitant une coopération du malade et une expérience de l'endoscopiste afin de réaliser l'extraction sans complications et éviter le recours à la chirurgie.