Endoscopy 2019; 51(03): S61-S62
DOI: 10.1055/s-0039-1680984
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Est-il nécessaire de réaliser une coloscopie chez les patients âgés de 45 ans ou plus suivis pour des rectorragies sur pathologie hémorroïdaire?

F Bellouhou
1  Marrakech, MAROC
,
F Belabbes
2  CASABLANCA, MAROC
,
FE Haddar
3  Marrakech, MAROC
,
S Oubaha
3  Marrakech, MAROC
,
Z Samlani
3  Marrakech, MAROC
,
K Krati
3  Marrakech, MAROC
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Les rectorragies se définit comme la présence de sang rouge vif dans les selles ou en dehors des selles. Elle constitue un motif fréquent de consultationLa pathologie colique chez le sujet âgé est très fréquente, et la coloscopie est l'examen de référence dans l'exploration du côlon. Son rendement diagnostique dépend cependant de plusieurs facteurs notamment les indications. Est-il nécessaire de réaliser une coloscopie totale chez les patients suivie pour des rectorragies sur pathologie hémorroïdaire?

Objectif:Déterminer la nécessité de réaliser une coloscopie totale chez ces patients âgés de 45 ans ou plus ayant déjà bénéficié un examen proctologique.

Patients et Méthodes:

C' est une étude rétrospective observationnelle, de 50 patients âgés de plus de 45 ans, allant de 2016 à 2017 suivis pour des rectorragies sur pathologie hémorroïdaire et ayant bénéficié d'une coloscopie totale. Les comptes rendus de coloscopie de tous les patients ayant subi une coloscopie pour exploration de rectorragies ont été' étudiés. Les données recueillies et analysées étaient l'àge, le sexe et les résultats de la coloscopie.

Résultats:

L'âge moyen était de 56 ans [45 ans- 87 ans]. Nous avons noté une prédominance masculine avec un sexe ratio H/F de 1,2. Tous les patients avaient consulté pour des rectorragies. Les symptômes associés étaient les proctalgies (8%) des cas et de la constipation (4%) des cas; les hémorroïdes internes étaient retrouvés chez 95%: stade I dans 46%, stade II dans 34% et stade III chez 20%.-Des fissures anales ont été retrouvé chez 16% des cas, Des fistules sur 4%. la coloscopie était pathologique chez 30% des cas. Les lésions retrouvées étaient: polypes dans 59.2%, angiodysplasie dans 2%, ulcérations dans 2%, un lipome chez 1%, une diverticulose chez 2%, une origine tumorale dans 3%, une lésion congestive dans 3%.

Conclusion:

Dans notre travail 30% des patients ont une coloscopie totale pathologique. C'est une proportion non négligeable. Ainsi la coloscopie a sa place sur les sujets âgés suivie pour une pathologie hémorroïdaire. il est très important d'exclure une cause cancéreuse, car plus le cancer colorectal est dépisté tôt, plus les traitements sont efficaces.