Endoscopy 2019; 51(03): S62
DOI: 10.1055/s-0039-1680985
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Les polypes gastriques: particularités cliniques, endoscopiques et histologiques

D Cherif
1  Tunis, TUNISIE
,
S Bizid
1  Tunis, TUNISIE
,
MK Temani
1  Tunis, TUNISIE
,
B Ben Slimane
1  Tunis, TUNISIE
,
M Ghanem
1  Tunis, TUNISIE
,
H Ben Abdallah
1  Tunis, TUNISIE
,
MR Bouali
1  Tunis, TUNISIE
,
N Abdelli
1  Tunis, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

Les polypes gastriques sont souvent des lésions asymptomatiques découvertes fortuitement au cours de l'endoscopie digestive haute.

Le but de notre étude était de décrire les caractéristiques morphologiques et anatomopathologiques des polypes gastriques.

Patients et Méthodes:

Nous avons mené une étude rétrospective, réalisées sur une période de dix ans au service de gastro-entérologie, colligeant l'ensemble des endoscopies digestives hautes objectivant un polype de siège gastrique.

Résultats:

Un polype gastrique a été objectivé à l'endoscopie chez 120 patients. L'âge moyen de nos patients était de 57,6 ans (extrêmes: 15 – 85 ans) avec un sexe ratio H/F égal à 1.

L'association de plusieurs polypes a été notée chez 42 patients (35%).

La localisation la plus fréquente (60%) était fundique. 75% des polypes mesuraient moins de 1 cm (extrêmes: 0,2 – 6 cm). 92% des polypes étaient sessiles dont 21% recouverts de muqueuse congestive et ulcérée. L'ensemble des polypes ont été réséqués par polypectomie endoscopique associée à une mucosectomie en cas de polype sessile. Aucun incident ni complication n'a été noté.

85% des polypes ont été recueillis et adressés pour examen anatomo-pathologique: les polypes hyperplasiques étaient les plus fréquents (62%), suivis des polypes des glandulo-kystiques (32%), une tumeur neuro-endocrine développée sur une gastrite atrophique auto-immune a été identifiée chez 6 patients, un adénome tubuleux villeux chez 3 patients et un polype de Peutz-jeghers chez un patient.

Une gastrite chronique à HP était associée dans 63% des cas. Une métaplasie intestinale et une atrophie ont été retrouvées dans respectivement 17 et 23% des cas.

Conclusion:

Les polypes gastriques sont de nature extrêmement variée mais le plus souvent de nature non tumorale.

La découverte d'une lésion polypoïde gastrique à l'endoscopie impose dans un premier temps de faire des biopsies non seulement de la lésion mais aussi des muqueuses antrale et fundique pour indiquer l'attitude thérapeutique et la surveillance ultérieure.