Endoscopy 2019; 51(03): S63
DOI: 10.1055/s-0039-1680988
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Place de l'échografie abdominale dans le bilan initial de la maladie coeliaque

H Kchir
1  Tunis, TUNISIE
,
R Tlili
1  Tunis, TUNISIE
,
D Issaoui
1  Tunis, TUNISIE
,
A hassine
1  Tunis, TUNISIE
,
H Chaabouni
1  Tunis, TUNISIE
,
N Maamouri
1  Tunis, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

La maladie coeliaque (MC) est une maladie chronique de l'intestin due à une intolérance au gluten, dont l'atteinte hépatique est l'une de ses plus fréquentes atteintes extra intestinales. Le but de notre étude était d'évaluer l'utilité de l'échografie abdominale (EA) initiale dans la détection des anomalies liées à la MC.

Patients et Méthodes:

Etude rétrospective colligeant les dossiers de patients hospitalisés de 1991 à 2015 pour MC et ayant eu une EA au bilan initial.

Résultats:

Soixante deux patients ont été inclus dont l'âge moyen était de 36 ans, avec une nette prédominance féminine 67%. Une échografie abdominale a été réalisée chez tous nos malades: faite de façon systématique dans 66% des cas, dans le cadre de l'exploration de douleur abdominale dans 16% des cas, devant un amaigrissement dans 5%, devant une augmentation du volume abdominal dans 2% des cas ou devant un bilan hépatique perturbé dans 8% des cas. Dans 3% des cas, elle était pratiquée à la recherche de signes d'hypertension portale. Des anomalies échographiques ont été révélées dans 39% des cas. Ces anomalies étaient à type de splénomégalie 18%, stéatose hépatique 18%, foie dysmorphique 18%, circulation veineuse collatérale 5% et ascite 5%. Chez les patients asymptomatiques, l'échografie abdominale a permis de relever des anomalies dans 22% des cas.

Conclusion:

L'échografie abdominale garde une place dans le bilan initial de la maladie coeliaque puisqu'elle permet de révéler certaines hépatopathies associées à la maladie et qui sont parfois asymptomatiques.