Endoscopy 2019; 51(03): S48
DOI: 10.1055/s-0039-1680946
Posters
Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

La coloscopie: quel apport dans le bilan étiologique de la constipation chronique?

A Hammami
1  Sousse, TUNISIE
,
A Bouchareb
1  Sousse, TUNISIE
,
N Elleuch
1  Sousse, TUNISIE
,
A Ben Slama
1  Sousse, TUNISIE
,
H Jaziri
1  Sousse, TUNISIE
,
A Braham
1  Sousse, TUNISIE
,
S Ajmi
1  Sousse, TUNISIE
,
M Ksiaa
1  Sousse, TUNISIE
,
A Jmaa
1  Sousse, TUNISIE
› Author Affiliations
Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2019 (online)

 

Introduction:

La constipation constitue un symptôme très fréquent, handicapant et bien souvent mal traité avec un impact médico-économique important et sous-évalué. Elle peut être l'expression d'une maladie organique ou fonctionnelle. Les étiologies sont multiples et doivent être éliminées, mais dans plus de 90% des cas ce symptôme restera idiopathique. Un bilan étiologique comportant essentiellement une coloscopie s'impose devant tout patient présentant une constipation chronique, sévère ou avec des signes d'alarmes (Age> 50 ans, apparition récente, rectorragies, anémie, amaigrissement). L'objectif de ce travail est de déterminer l'apport de la coloscopie dans le bilan étiologique de la constipation.

Matériels et Méthodes:

Il s'agit d'une étude rétrospective descriptive étalée sur une période de 2 ans menée dans notre service d'hépato-gastro-entérologie colligeant les patients présentant une constipation chronique et ayant bénéficié d'une coloscopie isolée ou associés à d'autres symptômes. Le diagnostic d'une constipation chronique était basée sur les critères de Rome IV.

Résultats:

Parmi 2150 coloscopies réalisées, 174 étaient indiquées pour une constipation (12.35%). Il s'agit de 91 femmes (52,3%) et 83 hommes (47,7%) avec un âge moyen de 55 ans [17 – 90 ans]. La constipation était isolée dans 49.4% des cas (n = 86). Elle était associée à des douleurs abdominales dans 19% des cas (n = 33), un ballonnement abdominale dans 10.9% des cas (n = 19), une alternance diarrhée constipation dans 10.3% des cas (n = 18), des rectorragies dans 5.7% des cas (n = 10), une altération de l'état général dans 3.4% des cas (n = 6), un syndrome subocclussif chez 2 patients (1.3%). La coloscopie était normale dans 69,5% des cas (n = 121) et chez 61.6% des patients présentant une constipation isolée. Elle a dépisté des polypes recto-coliques chez 12.6% des patients (n = 22). Un dolichocolon est retrouvé dans 8% (n = 14), des diverticules coliques dans 3.4% (n = 6), un processus tumoral dans 6.3% (n = 11). Une tumeur rectocolique était diagnostiquée chez 3 patients présentant une constipation isolée, 4 patients avec alternance diarrhée constipation, 3 patients avec une constipation associée à une altération de l'état général et un seul cas associé à des douleurs abdominales.

Conclusion:

La constipation chronique représente 12.35% des indications de la coloscopie dans notre pratique permettant de dépister des lésions significatives (polypes recto-coliques, une néoplasie rectocolique) dans 18.9% des cas. Ce travail souligne l'importance de la coloscopie dans le bilan étiologique de la constipation chronique notamment en présence de signe d'alarme.